05 61 82 80 78 Du lundi au vendredi de 9h30 à 17h
Viandes Françaises et d'Exception / Spécialiste de la Maturation
Votre panier 0 0,00 €
  •  
  •  
Type
Types de coupes
Types de cuisson
Nombre de Personne
Prix

Boeuf de Kobé, le Véritable

Le fabuleux et légendaire Bœuf de Kobé. LA viande japonaise d'exception par excellence, proche du foie gras ou du caviar! Élevé dans la région de Kobé au Japon en répondant à un cahier des charges drastique: musique classique, massage au vin ou la bière... C'est un plaisir auquel il vous faut goûter au moins une fois dans votre vie...
Le Boeuf de Kobé Japonais, le seul et l'unique

L'extraordinaire Boeuf de Kobé


On parle ici de l’exceptionnel, du graal des carnivores, d’un savoir faire hors norme... Le rare, l’unique, l’incroyable, le véritable Boeuf de Kobé. Nous avons à faire une viande à classer au même niveau qu’un caviar, un foie gras ou un vin rare. Une viande dont les méthodes d’élevage sont exclusives et ancestrales. Le Boeuf de Kobé est unique en son genre. Souvent (à tort) confondu avec la viande Wagyu (qui englobe toutes les race originaires du Japon), le Kobé est en terme gustatif, très nettement supérieur. “Boeuf de Kobé” est un Label aux critères drastiques et rares sont les bêtes, ou les éleveurs, à pouvoir y adhérer. À l’image de la haute horlogerie, l’élevage de boeuf de Kobé est un art. Les bêtes doivent être élevées exclusivement dans la préfecture de Hyogo, face à la mer, nourries pendant plus de 7 mois au lait et à l’herbe, puis les meilleures progénitures sont sélectionnées pour entamer le processus d’élevage du label “Boeuf de Kobé”. Suite à cette sélection, elles sont nourries d’aliments à base de riz et de bière pendant 2 ans. Pour éviter toute forme de stress, les boeufs sont massés quotidiennement par l’homme avec du saké, en écoutant, durant leur journée, de la mélodie classique. Le résultat? Une bête grasse et détendue qui donne une viande persillée et tendre au goût unique.

Histoire du Boeuf de Kobé


Autrefois seul l’empereur et quelques nobles étaient autorisés à consommer du Boeuf de Kobé. Ces dernier étaient adeptes à cette viande avant tout pour ses vertus médicinales. Ce n’est que en 1868 que ce met extraordinaire se retrouve sur les plus grandes tables japonaises. Entre cette période et aujourd’hui, s’est développé toute une économie autour du Boeuf de Kobé. Beaucoup d’éleveurs du monde entier ont vu en cette viande une occasion d’en faire un produit commercial à forte rentabilité: le Wagyu. Car si on peut manger du Wagyu, ailleurs qu’au Japon, depuis des décennies, on ne peut déguster du Boeuf de Kobé que depuis 2014 en Europe. Afin de garantir une production “haute couture” seulement 20% des bêtes sont destinées à l’exportation. Soit environ 40 bêtes par mois pour toute l’Europe.

La dégustation et la cuisson du Boeuf de Kobé


Sa forte teneur en gras fait que le boeuf de Kobé se consomme en part dite de “dégustation”. 150g suffisent au bonheur de vos papilles. Les plus grands amateurs le dégusteront en part de 350g.
Pour une cuisson optimale nous vous conseillons :

  1. Sortir la viande du frigo au moins 2h avant cuisson

  2. Cuisson à la poêle ou à la plancha très chaude

  3. Aucun ajout de matière grasse. Le gras du Boeuf de Kobé suffit à lui seul à donner à la viande sa couleur caramélisée

  4. Afin de diffuser au mieux ses arômes le morceau doit être juste saisie et caramélisé, pour se déguster saignant


Le Boeuf de Kobé, noté de 1 à 12


La différence de qualité entre les différentes bêtes bénéficiant du label “Boeuf de Kobé” se fait dans la présence de gras intramusculaire (persillage). La note de 1 étant la plus basse et 12 la plus élevée. Cette dernière est extrêmement rare et onéreuse. A la Maison Lascours nous proposons un gras 8-9 pour un équilibre entre prix et voyage gustatif.